Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Mais qu'est-ce que c'est ce binz"

En début de semaine dernière, j'ai reçu une invitation du Fonds d'Indemnisation des Dégâts de Sangliers du Bas-Rhin à une Assemblée Générale le 12 février prochain, (cf fichier joint). L'ordre du jour est assez surprenant dans la mesure où il mélange exercice 2014/2015 et exercice 2015/2016.

Sur un plan juridique j'avoue ne pas très bien comprendre la manœuvre dans la mesure où l'exercice 2014/2015 concerne les membres du bail 2005-2014 et le vote de la contribution du loyer annuel de chasse au taux de 12% pour 2015/2016, les membres du bail 2015-2024. Or la liste de ces derniers ne peut encore être établie puisque les adjudications sont en cours...

Il en va de même sur la présentation comptable prévue (point 4 de l'ordre du jour) et la fixation des contributions complémentaires 2014/2015 (point 5). La clôture des comptes, soit de l'exercice en cours, se fait le 31 janvier. Pourquoi alors convoquer une assemblée générale le 12 février pour présenter un rapport financier prévisionnel et non définitif ? Il paraît plus logique d'attendre la sortie du bilan définitif pour finaliser une assemblée statutaire avec les membres en place que de faire une situation intermédiaire alors que les comptes sont déjà clôturés...

Fort de ces interrogations une petite enquête s'imposait à travers "radio-chasse" . Et là ce qui était déjà étonnant, devient carrément délirant. Ce ne sont pas les membres actuels du FIDS 67, mais les nouveaux, ceux du futur bail 2015-2024 qui ont apparemment été convoqués à l'A.G., soit tous les adjudicataires qui ont finalisé un gré à gré et ceux qui ont déjà pris une chasse par appel d'offre ou adjudication avant le 15 janvier... Or seulement environ trois cent lots de chasse ont été enregistrés sur les trois mille environ sur le marché... "Mais qu'est-ce que c'est que ce binz" comme dirait Christian Clavier dans les Visiteurs ?

Pire encore, des adjudicataires qui ont plusieurs droits de vote parce que par exemple inscrits en nom propre et en personne morale pour des chasses différentes ont tout de même été invités pour l'une ou l'autre alors qu'ils n'ont plus repris de chasse... Sur un plan juridique tout cela ne tient pas.

Les futurs membres du FIDS 67, dont, qui plus est, seulement une partie est enregistrée, ne peuvent donner quitus au Président et au trésorier pour un exercice qui ne les concerne pas. De même les anciens ne pourront voter pour un nouvel exercice dont ils sont sortis.

Enfin, pourquoi cette précipitation subite, c'est-on aperçu au FIDS 67 qu'il manque de l'argent ou que le Comité directeur a décidé seul pour les membres, http://www.veillecynegetique67.com/2015/01/un-mauvais-cadeau-et-signal-du-fids-67.html? En tout cas, tout laisse à croire qu'on n'est toujours pas sorti du "binz", du passé.

Tag(s) : #Vie des instances de la chasse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :