Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et qu'on amuse le peuple !

C'est certainement le fait d'être au cœur de l'hiver qui me rend encore plus circonspect que d'habitude sur la foi en l'homme, surtout lorsqu'il est "professionnel" de la politique. Franchement, plus vous regardez certaines décisions prises par nos élus au pouvoir et plus il y a de quoi être dubitatif.

Deux exemples.

A coup de 49.3, article de notre Constitution que de nombreux français viennent certainement de découvrir et qui permet de passer une loi sans vote à l'Assemblée, la "loi Macron" va finir par voir le jour. Tout le monde oublie que dans le débat parlementaire, chaque article de la loi a pourtant été approuvé. Alors pourquoi au final le texte dans son ensemble n'a-t-il pu recevoir de majorité ? Uniquement pour des raisons politiciennes où chaque camp joue pour son avenir et sa pomme. On ne peut d'un côté voter les articles d'un texte et de l'autre refuser son intégralité. En politique si, et ça passe.

L'heure est aussi au mot magique, "la transition écologique". L'avenir appartient donc à la voiture électrique ou hybride et les bornes de rechargement. Dans cette affaire celui qui fait la bonne c'est certainement Vincent Bolloré qui va pouvoir déployer 16.000 points de charge à travers l'hexagone avec l'agrément du Ministère de l'Ecologie et donc être en plus "exempté de redevance d'occupation du domaine public". Maintenant que je sache, si demain la consommation électrique doit bondir, il va bien falloir produire plus pour pouvoir consommer plus. Comme entre temps on veut aussi sortir du nucléaire, on va donc aussi devoir aller encore d'avantage vers le photovoltaïque et l'éolien. Nul doute que le paysage français va subir de gros changements d'ordre "buccolique". Après le remembrement agricole du siècle dernier, mats vertigineux, pales gigantesques et "fermes" photovoltaïques vont être la deuxième révolution dévastatrice de l'environnement naturel. Mais toutes ces installations seront "écologiques" jusqu'au moment où il faudra recycler toutes les composantes d'un panneau solaire ou d'une batterie " Bolloré" au lithium et autres composantes puisqu'il est aussi producteur... En tout cas, on comprend mieux pourquoi subitement à Paris la municipalité va bannir la voiture diesel et le regain de campagne contre l'émission de particules fines. Diable, il faut bien donner vite de l'avenir aux paris industriels de Renault- Bolloré et leurs voitures électriques, avant que ne vienne les moteurs à hydrogène...

Comme dit si bien Anne Roumanov, "on ne dit certainement pas tout" et sur le sujet spécifique autour de l'éolien, du photovoltaïque et des conséquences, il n'y aura pas non plus de "consultation publique", du Ministère en charge de la planète. De ce côté là, l'approche de la chasse est un sujet ou thème à soumettre au citoyen bien plus confortable, cf post de hier "quand le politique fait le chemin du welfarisme".

Autrement dit le politique veut bien consulter le petit peuple sur des sujets qui l'arrangent, mais surtout pas lui donner le pouvoir de le gifler par le référendum, la votation version suisse ou la reconnaissance du vote blanc comme suffrage exprimé.

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :