Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Non, ce n'est pas un nouveau conte pour enfant sortie à la veille de Noël ou une suite de la chanson du" loup, du renard et la belette" de Try Yann, mais la dernière diatribe contre le chasseur en forêt, responsable de la prolifération des tiques et la disparition à venir du sapin vosgien à en croire les auteurs du livre Nathalie Boulanger, Patrick Haberer et Thomas Pfeiffer, "Sur les traces de lyme".

Je pensais qu'avec la Grosse Couillonade Organisée, lire Grand Contournement Ouest de Strasbourg, https://admin.over-blog.com/write/82510328 on avait atteint le sommet de la bêtise humaine, la campagne médiatique en cours sur fond de maladie de lyme atteint les mêmes niveaux.

Autant je peux être critique envers l'univers de la chasse dans lequel j'évolue, autant je dresse les ergots lorsque les chasseurs sont accusés de tous les maux, sur la base d'une démonstration affligeante, du moins plus que hasardeuse  pour rester gentil. 

L'alliance des trois auteurs, une spécialiste de lyme, un ancien garde forestier, spécialiste de la forêt, un défenseur du loup en recherche de reconnaissance pour implanter en Alsace une maison du loup est en soi déjà quelque peu étonnante. Maintenant, quand on regarde la conclusion vers laquelle est amené le public, on comprend mieux, suivez le raisonnement.

"Le gibier, en particulier le cervidé est vecteur de la tique, il est en prolifération depuis 40 ans et soutient donc la prolifération de la tique et de lyme, si les bestioles sauvages sont en surnombre c'est parce que le chasseur ne fait pas le boulot et que les cerfs mangent  les jeunes sapins donc causent la disparition du sapin, l'arbre emblématique des Vosges, enfin, comme le chasseur est défaillant, le retour du loup permettra de réduire la population de gibier porteur de tiques"... La boucle est bouclée, tout ira mieux en forêt des bisousnours, grâce au loup.

Faut-il en rajouter ? Certainement pas. La seule chose à faire est de laisser chacun libre de se faire son opinion avec le visionnage du lien de l'interview passée ce jour sur Alsace 20 des trois compères et la lecture-réponse scientifique, cf lien,  qu'on peut apporter à travers une synthèse publiée dans la revue la "Chasse en Alsace" par Gérard Lang, Docteur en pharmacie et Président de la Fédération des Chasseurs du Bas-Rhin.  http://www.alsace20.tv/VOD/Actu/24h-en-alsace/Maladie-Lyme-qui-faut-il-vraiment-avoir-peur-1YTY82DNwc.html

 Une dernière observation encore, on peut avoir une dent contre la faune sauvage et le chasseur; présenter publiquement cerfs-chevreuils-sangliers comme des "bestioles", pas des plus chic. 

"Avec cerfs et chevreuils contre la Borréliose de lyme"

Tag(s) : #Billet d'humeur, #Faune-Nature-Ecologie et Chasse, #Forêt et gibier ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :