Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

S'il fallait un exemple de subordination du gestionnaire de chasse, l'arrêté préfectoral sorti le 23 janvier portant suspension de la chasse jusqu'au 28 des gibiers d'eau et de passage en est un. C'est l'illustration parfaite de l'intrusionisme.  Autant le chasseur alsacien peut parfois être douteux ou pénible dans sa pratique, autant il n'ira pas "canarder"  des oiseaux en difficulté. Qui plus est, en ce qui concerne spécialement  le canard, celui qui a la chance d'avoir des cours d'eau ou des plans d'eau va au contraire être très attentif à leur survie et bien être, tout au long de l'année, le canard restant pratiquement son dernier capital de gibier à plumes, supportant encore quelques prélèvements. Alors de grâce, lâchez-nous la botte. Je n'ai pas besoin de la LPO pour me dire ce que j'ai à faire ou pas. https://alsace.lpo.fr/index.php/enfin-une-treve-hivernale-pour-les-oiseaux-d-eau              

Maintenant, si le déclencheur d'une suspension de chasse est la condition météorologique, allons jusqu'au bout. Pourquoi ne pas arrêter en même temps la chasse du cervidé, du chevreuil et du sanglier, notamment en massif montagneux. Ils ont tout autant besoin de "tranquillité pour passer cette période critique", pour reprendre les termes de la LPO sur le canard et les oiseaux migrateurs. Sur mon territoire pas plus tard que hier après-midi, les chevreuils ont été baladés d'un côté de l'autre du territoire à la vue dégagée des promeneurs avec chiens. Ce stress en période de gestation et de pénurie de nourriture avec des champs profondément gelés ne dérange personne, sauf le chasseur gestionnaire et surtout n'engendre de mesures d'urgence ni municipales, ni préfectorales. Et si par malheur vous osez intervenir pour demander aux personnes de rester sur des chemins principaux, garder les chiens en laisse, la réaction est directe : "la nature appartient à tout le monde" , autrement dit, toi celui qui tue, vas te faire foutre...

Pourquoi non plus, ne pas demander l'arrêt de toutes les activités de sport en pleine nature, les randonnées à pied,VTT ou en raquettes à travers bois, les sorties nocturnes avec frontales et autres divertissements de l'urbain ? Quelle levée de boucliers une telle décision n'engendrerait-elle pas ? Quant au chasseur, lui le pestiféré sanguinaire, il a bon dos, donc on peut charger la mule et l'infantiliser. 

Et puis tant qu'on y est avec les sujets qui hérissent, que je sache nous sommes en pic de pollution de l'air avec une circulation limitée à 70 aux abords des villes, non ? Il s'agit bien d'une interdiction, non ? Mais combien la respecte pour aider son "con-citoyen" à respirer plus sainement ? Plus facile d'interdire la chasse aux canards que d'interdire le camion ou la voiture polluante ou faire respecter une décision de santé publique...

  

 

(A l'exception du picto du chien, exemple de panneau sur fond vert implanté sur notre chasse et qui ne sert à rien, bien sûr)

Ici Zone de quiétude.                                                    

Ensemble, préservons la quiétude

de cette zone de stationnement,               

d'alimentation et de reproduction

de notre faune sauvage

Merci de ne pas y pénétrer

 

 

                                                                                                                                                                                                         

Arrêté préfectoral du 23 janvier 2017

Tag(s) : #Billet d'humeur, #Faune-Nature-Ecologie et Chasse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :