Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Toujours délicat de parler politique. Mais l'orientation des présidentielles, au regard des candidatures, des événements et des programmes a de quoi inquiéter pour me pousser à aborder avec neutralité l'expression d'un avis. L'humour m'offre cette possibilité, alors allons-y :

quand sait-on qu'un politique ment ? Lorsqu'il ouvre la bouche".

Il serait bon que nos élus de tout bord s'en souvienne. En tout cas, cela leur éviterait de continuer à nous prendre pour des billes et de s'enfoncer dans la médiocrité et surtout de rompre la confiance qu'on pouvait avoir, il fut un temps, en eux.

Récompenser la vérité et punir le mensonge, telle est la force du petit peuple. Hélas, surtout en période électorale où le "je" narcissique des candidats ne fait qu'augmenter à chaque apparition publique, qui croire ? Le  bon sens tout simplement et surtout pas les "promesses qui n'engagent que ceux qui y croient". Comme en finances, méfiance des placements miracles, en l'occurrence les promesses plus ou moins chiffrées, mais séduisantes ou qui chantent à l'oreille.

Dans ce contexte, la logique voudrait que le peuple des électeurs vote plutôt blanc. Voter majoritairement pour personne est certainement  la sanction la plus appropriée actuellement et pour éviter de tomber dans les extrêmes. Hélas l'enveloppe vide n'est pas comptabilisée et un candidat du vote blanc n'est pas prêt de passer le cap des 500 signatures.

http://www.parti-du-vote-blanc.fr/comprendre/le-vote-blanc/

Avec Donald d'un côté de l'Atlantique et nous de l'autre, les lendemains risquent de ne pas chanter, au train où ça va. Les plus heureux dans l'histoire, les médias et les humouristes qui pour les uns font leur métier et pour les autres jettent de l'huile sur le feu, alors que la maison France brûle.

Heureusement, c'est l'heure de l'apéro !

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :