Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Semaine dernière, j'ai fait un billet d'humeur spontané sur le comportement de l'espèce humaine. J'aurais pu ajouter aux dérives qui s'accumulent, notamment sur les réseaux sociaux,  l'histoire malheureuse du cerf abattu en octobre dernier dans un jardin d'une maison de lotissement à Lacroix-Saint-Ouen. Aujourd'hui, l'edito publié par le Président de la Fédération des chasseurs de l'Oise pour rétablir les faits, http://www.fdc60.fr/images/pdfs/Edito-GHO-Journal2017.pdf , me donne l'occasion de revenir sur cette malencontreuse histoire de vénerie et de mettre en avant les dérives de la liberté d'expression, notamment anonyme.

En octobre dernier, l'abattage d'un cerf, sur ordre de la gendarmerie, dans une propriété privée d'une commune forestière de l'Oise par un maître d'équipage d'une société de vénerie, a donc suscité une levée de boucliers nationales contre la chasse, les chasseurs, et plus particulièrement les veneurs. 

Comme souvent, lorsqu'une belle occasion se présente pour jeter l’opprobre sur un adversaire ciblé, de plus en pouvant jouer sur l'émotionnel, associations anti-chasse  et réseaux sociaux se déchaînent, en l'occurrence contre l'équipage  "la futaie des amis" avec le relais des médias locaux et nationaux. A chaud, rien de bon ne pouvait évidemment sortir de cette histoire, en dehors de la haine qui pousse certains à prendre des positions indignes de l'homme dit "civilisé". A froid, soit avec le recul de l'analyse, il est évident que le maître d'équipage qui au final a servi le cerf ne pouvait qu'être lynché publiquement. Les gendarmes auraient-ils achevé le cerf à sa place, le débat n'aurait certainement pas connu la même véhémence. L'erreur est peut-être là, voire même dans l'appréciation du danger. Peut-être aurait-il effectivement fallu dégager un grand périmètre de sécurité et écarter vociférateurs et badauds, en espérant qu'à la nuit le cerf reparte de lui-même ? Après, tout le monde est bien sûr toujours plus intelligent, "yaka, on aurait dû etc...".

Aujourd'hui, le mal est fait et le fossé s'est encore creusé davantage avec le grand public, les défenseurs de la cause animale qui crient bien sûr victoire puisque la société de vénerie a été interdite de pratique par ses propres pairs... et c'est là, comme le souligne le Président de la fédération des chasseurs de l'Oise que le bât blesse. Les chiens ont bien été stoppés un km avant le lotissement, le maître d'équipage a bien eu l'ordre de la gendarmerie d'agir au nom de la sécurité publique, a priori tout a été fait dans les règles, il n'y a pas eu poursuite de l'animal dans une zone habitée, l'autorisation de pénétrer dans la propriété a bien été donnée, l'objectif était bien de gracier le cerf et pourtant, on a voulu faire un exemple par faiblesse.

L'edito est dans ce sens bien argumenté, hélas il ne changera plus rien, car une fois de plus, nous sommes dans la défensive, sur le reculoir, pire les sectaires sont confortés dans leur combat fait de contre-vérités.

A titre personnel, je ne reviendrai que sur le fait que les autorités se sont défaussées sur le chasseur. Personnellement, nous avons été mis dans la même situation il y a quinze jours suite à un tamponnage d'une chevrette par une automobiliste. Plutôt que de donner le coup de grâce au pauvre animal, les autorités sur place nous ont appelé pour intervenir. Imaginez le temps qu'il a fallu pour agir... Pourtant point de scandale de la part des automobilistes présents face à la souffrance animale, point de réactions exacerbées contre la mortalité animale dues aux automobilistes...

Côté maréchaussée, la non intervention a peut-être une explication, tout coup de feu donné sur la voie publique engendre, d'après ce que j'ai cru comprendre, l'obligation d'une procédure avec rapport circonstancié... alors si le chasseur peut se substituer... Dans l'Oise, il aurait en tout cas mieux valu filer la responsabilité finale au donneur d'ordre, non ?

Tag(s) : #Faune-Nature-Ecologie et Chasse, #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :