Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il apparaît de plus en plus clairement que l'Alsacien a été sacrifié sur l'hôtel de Vinci, après l'échec du projet d'aéroport de Notre Dame des Landes et que le GCO de Strasbourg sera effectivement le dernier chantier passé en force par l'Etat au profit d'un concessionnaire ou constructeur d'une infrastructure autoroutière meurtrière pour la nature et l'environnement.

En effet, dans le cadre des tractations en vue de la privatisation de l'Aéroport De Paris pour laquelle Vinci était donné favori depuis longtemps, le Canard Enchaîné semble savoir que pour l'Elysée "Vinci n'est plus un candidat politiquement présentable".

Franchement, "on s'en bat les c..." de ce positionnement qui en manquait quand l'autorisation du futur "couloir à camions" n'était pas encore accordée. Avec le Corse, le Breton ou le Basque l'Etat souverain ne serait peut-être pas allé au bout. Avec les "Hans im Schnockeloch" de l'autre côté de la ligne bleue des Vosges, Paris ne risquait pas grand chose.

"Politiquement présentable", c'est comme un délit de faciès au bout du compte. En tout cas on voit que si vous êtes dans les petits papiers de l'Etat, tout va. Si vous sortez du rang, ou si politiquement c'est arrangeant de vous en faire sortir pour montrer au petit peuple que vous êtes vertueux, le regard change, vous êtes mis hors jeu et on ne va plus s'afficher avec vous. Alors comme chantait Dalila, "paroles, paroles, paroles".

L'important ce sont les actes et là ca reste "GCO oui merci".

Tag(s) : #Grand Contournement Ouest, #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :