Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vu du ciel, le secteur passé des mains des chasseurs à l'Administration pour "détruire tous les sangliers aperçus sur le territoire" par tir, piégeage et battue jusqu'au 31 décembre constitue un bien beau domaine de chasse.

Vu d'en haut on voit aussi que la zone est composée de cultures-prés et de massifs forestiers, soit un ensemble mixte ou sans l'exercice du tir de nuit et un agrainage bien mené, c'est forcément "fête au village" pour les sangliers et vent debout des agriculteurs.

A la vue des griefs énoncés dans l'arrêté préfectoral, il est clair aussi que le Préfet a avant tout sanctionné la récurrence et sans doute la désinvolture face aux mises en garde répétées non suivis d'effets ou de résultats attendus. Au cœur de la zone on voit aussi que c'est en grande partie le territoire de Montbronn qui prend au titre de la défaillance. Il est vrai que le résultat de la battue administrative parle pour lui : 75 tireurs, 150 coups de feu, 67 sangliers au tapis. A décharge, le lot jouxte aussi le 67 avec de grosses chasses à "sangliers ressource", ce qui pose forcément le débat sur la territorialité des sangliers. Lorsque les cultures sont au centre d'un territoire boisé, la question ne se pose pas. Lorsque les champs sont exposés à des sorties multiples de massifs ou proches d'une autre zone boisée importante, le débat devient plus complexe. Quand en plus on change de département, le 360°  se heurte forcément à la barrière administrative. Seule la sortie et le tir de nuit aurait apporté solution aux dégâts sur le lot et "éclairage" sur la provenance des sangliers. De toute façon, il est trop tard, même si un recours administratif est possible.

Reste qu'à la vue record du nombre de lecteurs de l'article annonçant la sanction préfectorale, http://www.veillecynegetique67.com/2019/05/le-prefet-de-moselle-ne-plaisante-plus-le-monde-agricole-a-pris-le-dessus-la-meme-bientot-dans-le-67.html, la bombe mosellane fait son effet et interpelle le monde de la chasse qui commence à croiser les doigts pour que l'effet ne se propage pas comme la peste africaine...

(Autre nouvelle à tomber : le Bas-Rhin ne va pas tarder à connaître ce que lui réserve le nouveau Schéma Départemental Cynégétique, en particulier les nouvelles modalités concernant le sanglier et son agrainage).

Tag(s) : #Gestion du sanglier et des dégâts

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :