Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la continuité de mon article d'avant hier hier sur l'Intelligence Artificielle, donnée comme source du bien-être futur de l'humanité (et des cartes bancaires) ou, selon, dans le cadre des pensées des "vieux cons sont de sorties"..., petit retour sur le fossé que la société de "Shopping promenade" et du business creuse de plus en plus profond entre les hommes. J'ai volontairement repris avant hier l'appellation donnée par Antoine Frey, concepteur du futur "temple" de la consommation dans la grande zone commerciale de Vendenheim parce que de mon point de vue, c'est l'illustration de ce qu'il y a de plus détestable et dangereux lorsque l'intérêt général est "le cheval de Troie" d'intérêts d'une minorité faite de business et de réseaux. 

Regardez la vidéo, si ce projet voit le jour, c'est parce ceux qui pensent en profiter, de l'amont à l'aval, misent sur la captation de la population d'une large zone de chalandise, la promotion d'offres de besoins créés avant tout par le marketing et les tendances sociétales du moment, le bio, l'écolo, la trottinette, le sport. Sur écran, tout est beau, des images réelles sur Strasbourg aux animations 3D, mais dans "la vraie vie" le pari, voire le risque sera-t-il, pourra-t-il être gagnant ? Il le sera à coup sûr, s'il passe par la case  faire perdre le libre-arbitre à l'individu. De ce côté, on peut dores et déjà faire confiance à l'I.A. qui une fois les premières portes ouvertes va faire le job pour amener et fidéliser les individus en masse vers la "Shopping promenade", même s'il faudra du temps et beaucoup d'argent encore pour remplir les espaces des 55ha avec tous les concepts prévus.

Regardez la vidéo, dans toute la présentation vous n'y verrez pas une "tempe grisonnante", exclus les anciens, à croire que les concepteurs craignent un "complot des vieux", à moins que cela ne soit parce qu'ils savent qu'ils seront plus compliqués à capter par tous les vecteurs du marketing relayés par le smartphone.

Exclus également, les "petits pouvoirs d'achat", puisque la cible affichée ce sont les CSP+, soit la portion de population à pouvoir d'achat élevé, voire très élevé, ce qui peut déjà donner une idée ce que pourra coûter une journée familiale dans le futur "Disneyland de la consommation". Par contre, on peut penser que les exclus du pouvoir d'achat seront les bienvenues pour donner de leur force de travail, dimanches et soirs jusqu'à minuit (peut-être bientôt).

Mais nous n'en sommes pas encore là. Le premier challenge pour rentabiliser le projet est d'attirer-convaincre des "actifs commerçants" dans les boutiques mis à disposition pour donner envie aux consommateurs de venir. Avec des tickets moyens à 10.000€ la location mensuelle, pas évident de se lancer dans l'aventure pour des "petits". Des cadavres, il y aura et des "grands" il restera, comme souvent dans ce genre d'opérations, mais qui cela gênera, pas la loi du marché faite par quelques-uns et qui seront déjà ailleurs sur d'autres projets ?

Le bon sens ne peut que faire dire que de nombreuses "plumes" vont tomber entre ceux qui seront tentés par l'aventure, mais sans recettes suffisantes à moyen-long terme, entre ceux qui tomberont géographiquement dans une guerre des zones, y compris le centre ville commerçant de Strasbourg qui sera "contourné" par des flots de voiture empruntant le "Boulevard urbain de l'A35"...(clin d’œil en passant, à notre cher GCO). Le bon sens ne peut que faire craindre que là encore on favorise le sentiment de la cassure entre deux classes de citoyens, ceux qui peuvent et ceux qui ont du mal, ceux qui payent cash sans difficultés et ceux qui s'endettent par perte provoquée d'un libre arbitre. 

Mais voilà on n'arrête pas un train qui roule et qui fonce pour prendre progressivement, "à l'insu de leur plein gré", le contrôle des cerveaux des individus. Fiction, discours de vieux con, réalité future, lent endormissement des consciences, cf p.j. ? Plus que jamais la question de l'homme façonnée par la société de consommation et  du loisir de masse se pose, tout comme celle sur la perte des valeurs "à la papa" (en tout cas pour moi) :

http://www.veillecynegetique67.com/2017/11/mais-ou-va-l-espece-humaine.html ?

Conte philosophique

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :