Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En Australie l'eau n'est plus une ressource, mais une marchandise entre les mains des marchés. C'est le premier pays a avoir franchi ce pas, il y a déjà quelques années et monté un business model autour de l'eau comme produit financier.

https://www.youtube.com/watch?v=4V5jH6ue_WU

Voilà donc un système qui attribue chaque année aux grands utilisateurs d'eau, monde agricole, industriel, villes, des quotas qui une fois attribués sont libre d'utilisation, consommation, stockage ou revente, selon les lois du marché, soit de l'offre et de la demande. Sécheresses et changements climatiques deviennent dès lors une aubaine pour banquiers, investisseurs, spéculateurs, comme l'a été et l'est encore le pétrole ou tout autre ressource naturelle collective passée entre les mais de multinationales.

Si dès lors, l'eau est le nouvel or bleu du XXIième siècle et tout particulièrement en Australie, est-il incongru de penser que kangourous et koalas n'avaient aucune chance dès les premiers départs de feu ? Que si pompiers et autorités ont très vite été dépassés par les flammes, ce n'est pas forcément et uniquement à cause des circonstances et conditions climatiques ? Peut-on aller jusqu'à penser qu'on a laissé faire en bons nombres d'endroits pour ne pas dépenser des fortunes pour juste la nature et ses composantes autres que l'homme et ses biens ? Peut-on penser que le profit a conditionné l'ouverture ou la fermeture des vannes d'eau, a géré les prises de position et décisions calamiteuses du Premier Ministre australien ? Ai-je besoin de vous donner une réponse quand on connaît la propension de l'homme cupide et omnipotent à penser que "l'argent se mange" ?

Allez ma réponse se limitera à dire qu'il "n'y a pas de fumée sans feu"...

Une chose est sûre, les feux sont à la dimension du pays, gigantesques et donc compliqués à combattre tant le "carburant" est immense pour alimenter la propagation des flammes. Comme chez nous, les origines sont tantôt criminelles, "culturelles" avec le recours aux "bush-fires", accidentelles, climatiques. Les bilans des uns et des autres feront probablement les constats et les réponses à apporter, autour, gageons-le, du manque de moyens préventifs, de matériels adaptés, etc... Ira-t-on jusque vers une mise en cause du "businesse de l'eau" ou une telle approche sera-t-elle noyée dans des diversions ?

 

En tout cas,  l'(Eau)stralie , tout comme d'autres pays et Etats du monde, comme la Californie par exemple partie sur le même modèle, continueront à avoir de gros soucis de gestion de l'eau, source de profit, continueront à brûler et souffrir des sécheresses, tant que les business model favoriseront l'agriculture ultra intensive de monocultures boulimiques d'eau (amandiers, maïs, par exemple), choieront la rentabilité financière de l'eau, la puissance dominante des villes et ses besoins d'eau sur la campagne  

Alors si vous voulez être riche à l'avenir et sans trop de morale, vous savez ce qu'il reste à faire : acheter de la terre pour constituer d'immense réservoirs souterrains d'eau. On est loin du "droit universel à l'accès à l'eau" voté en 2010 à l'ONU par 122 pays pour et 41 contre comme l'Australie, Great America, les Brexiteurs, soit les trois pays qui ont comme modèle la "financiarisation de l'eau"...

Presqu'envie de dire "eh, les gars, brûlez en enfer avec votre argent", non ? Ou alors envoyez leur un koala en peluche !

(Au sujet de l'illustration de l'article : ce tableau, peint par l'un des représentants de l’impressionnisme australien (ou Heidelberg School), a été réalisé au cours d'une des plus célèbres périodes de sécheresse de l'Australie, la grande sécheresse de 1895-1903 aussi appelée « Federation drought »).

Pour ceux qui veulent allez plus loin : Références d'une étude de cas faite par mon ami Stéphane en école de commerce :

https://www.youtube.com/watch?v=LsanRHMTS2g&list=PLSrboiLjyfJukBfdOC3rHaoMGOAZxRTMe&index=6&t=3861s

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/ailleurs/eau-australie-tasmanie?fbclid=IwAR0zOloVR5G1C2VMAmP3VDL3DIFFp_ZCz_cV115pFrtOFudnYsIwwaf8uQ8

https://www.theguardian.com/australia-news/2020/jan/05/explainer-how-effective-is-bushfire-hazard-reduction-on-australias-fires

https://harbingersdaily.com/environmentalists-made-austral     (climatos-sceptiques évangélistes)

https://www.huffingtonpost.fr/entry/en-australie-des-snipers-vont-abattre-10000-dromadaires-pour-de-leau_fr_5e158c43c5b687c7eb5d966a

https://www.7sur7.be/ecologie/la-these-des-incendies-criminels-en-australie-est-confirmee~a5d58123/?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=socialsharing_web&fbclid=IwAR1NruGpY57slhBL7wqf-H1-vlzW2aAOcnjHjXdRq7ToRD9nK_P5x8tUyc4&referrer=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2F&referrer=https://www.facebook.com/

https://public.wmo.int/fr/info-ni%C3%B1oni%C3%B1a

https://www.youtube.com/watch?v=ifGOjSTwbM8&list=PLSrboiLjyfJukBfdOC3rHaoMGOAZxRTMe&index=4&t=0s >>

http://www.bom.gov.au/climate/updates/articles/a008-el-nino-and-australia.shtml

https://volunteerfirefighters.org.au/it-is-high-time-bureaucrats-and-politicians-stopped-blaming-climate-change-for-a-bushfire-crisis-that-is-very-much-of-their-own-making-and-is-putting-lives-at-risk

 

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :