Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la trilogie des arrêtés préfectoraux concernant les chasseurs sur, entres autres, l'autorisation de destruction et d'agrainage linéaire des sangliers des territoires de chasse relevant de la loi locale 57/67/68, il manquait le Haut-Rhin. Comme rapporté par l'article des DNA, le Préfet du département le plus touché par le Covid 19 après L’Ile de France ne suit pas ses deux autres collègues et refuse toute sortie, cf fichier joint.

Le sud de l'Alsace a donc privilégié la santé de l'homme chasseur et des populations, pour atténuer le risque de faire perdurer la propagation du Coronavirus et non les dégâts de sangliers qui vont inéluctablement venir avec les semis de maïs, au grand dam du Président de sa Fédération des chasseurs qui du coup ne manque pas, l'opportunité de se désengager de la responsabilité des futurs dégâts à payer aux agriculteurs... 

Comme quoi, mes interrogations suite aux arrêté du 57 et 67 sur les choix décisionnels et leurs justifications, ne manquaient pas de pertinence, à partir du moment où il convenait de choisir entre la santé des hommes et la garantie au monde agricole sans contestation possible du paiement en numéraire des dégâts par les chasseurs.

Certains me reprochent d'être trop critique, voire "pisse vinaigre". La réponse est dans l'onglet qui figure à droite de la page de chacun de mes articles intitulé "Pourquoi ce blog" et dans la première publication faite le 3 mai 2013 : " A force de tout voir, on finit par tout supporter. A force de tout supporter, on finit par tout tolérer. A force de tout tolérer, on finit par tout accepter. A force de tout accepter, on finit par tout approuver " Saint Augustin .

La réponse est dans le refus du Préfet du Haut-Rhin qui a vu "autrement" la situation en privilégiant l'intérêt général au-dessus de l'intérêt particulier "quelque soit le coût" (what ever it takes).

La décision est cohérente, sans ambiguité, responsable, on ne peut dire "restez chez vous" et en même temps "sortez protéger les champs", pour avoir la paix sociale.

Tag(s) : #Gestion du sanglier et des dégâts

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :