Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après l'ONF, la Préfecture à son tour sort l'artillerie pour aider les maires à faire barrage à d'éventuelles demandes de résiliation de baux de chasse ou de diminutions de loyers, pour cause de non-chasse entre le 15 avril et le 1er juin, cf p.j.

La privation de jouissance du territoire loué par le chasseur durant le confinement avec les préjudices qui en découlent en principe, les flottements autour de l'agrainage dissuasif en forêt qui ont en partie causé la montée des dégâts sur semis, le chasseur de plaine pris entre la peste et le choléra, poussé par dérogation à faire du tir de nuit d'un côté et incité de l'autre à rester à la maison, autant de points qui vont faire le bonheur des juristes dans les prochains temps. Ajouter à cela les rumeurs autour des modalités des  battues à venir avec au maximum quinze chasseurs et un encadrement drastique de la journée cf l'exemple du 29 et vous avez tous les ingrédients d'un futur beau "bordel" qui risque de se terminer, comme d'habitude, en défaveur du chasseur, à l'image de la photo du post, à moins que la FDC 67 et le service juridique sortent également l'artillerie lourde ou rassemblent le Bundschuh !

"Quoiqu'il en coûte" avait dit le Président de la République, en instaurant le confinement...

 

Position de la FDC 67

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :