Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au premier confinement généralisé à tout le territoire national au printemps dernier, les chasseurs ont été envoyés par mesure dérogatoire au combat dans l'intérêt du monde agricole et par peur d'avoir un problème financier à gérer concernant la responsabilité des dégâts causés par des ESOD que sont les sangliers et les corbeaux.

A ce propos, il est intéressant de voir que cette mission d'intérêt général s'est par ailleurs et par la suite retournée contre les chasseurs, en tout cas pour tous ceux qui pensaient pouvoir minorer le loyer de leurs chasses, voire résilier le bail..., l'Administration estimant que le temps de privation de chasse n'était pas suffisant, alors que le sanglier pouvait être tiré, du moins en zones exposées aux dégâts...

Aujourd’hui, le Bas-Rhin a été mis sous couvre-feu qui entrera en vigueur demain vendredi de 21h à 6h. On peut supposer, pour éviter le "quoiqu'il en coûte" que le brave chasseur de nuit sera à nouveau mandaté pour, comme le veut la formule de circonstance,  "participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative".

Le tout est de savoir, quand le mot d'ordre sous forme d'attestation à remplir sera lancé, dès vendredi ou seulement semaine prochaine ? Pas de chance, le temps se met à la pluie, inutile de dire aux "spécialistes" du tir de nuit, ce qui va se passer dans les heures à venir...

La logique voudrait que demain un courriel soit transmis aux patrons de chasse pour leur faire connaître leur réquisition.

Tag(s) : #Gestion du sanglier et des dégâts

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :