Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au tour de la FDC 67 de réagir.

Décidément la réunion du 16 juillet a causé des dégâts... Tout ce beau monde éprouve donc un grand besoin de se "rabibocher" au plus vite, tout en marquant son territoire.

  • Et "pan sur le bec", comme a commenté un lecteur du blog, pour le FIDS 67 par le Préfet, mais aussi avec une main tendue à la discussion,
  • une affirmation des compétences de la FDC 67 et des "suggestions" au FIDS 67,
  • un "chèque, sinon rien" pour les agriculteurs, bref le décor est planté pour le futur.

Je constate cependant une nouvelle fois, que le nerf de la guerre, l'argent, ne figure une nouvelle fois pas dans les propositions de réforme du FIDS 67. Faire agir réellement les tenants du sanglier ne peut passer que par la responsabilisation, soit par un zonage fin des secteurs. Tant que la facture de la surcotisation est diluée sur l'ensemble de la communauté, accompagnée de recettes de poche comme le timbre sanglier, les "défaillants-négligents-désinvoltes" s'en tireront toujours à bon compte.

Enfin, on voit aussi que la FDC 67 ne veut pas non plus se faire des ennemis en proposant dans son courrier au FIDS 67, le fameux bracelet battue qui dans le contexte actuel s'impose pratiquement de fait.

Au final, c'est comme nos politiques, on sait ce qu'on devrait faire pour sortir du trou économique et financier, réduire la voilure du train de vie de l'Etat, mais comme on ne veut pas se rendre impopulaire, on saupoudre avec des mesurettes et des annonces.

On appelle cela, "reculer pour mieux sauter".

Tag(s) : #Gestion du sanglier et des dégâts

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :