Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le plan médiatique anti-chasse continue à être déroulé

Après France-Inter semaine dernière, c'est à Canal+ de prendre le relais pour "pourfendre" la chasse, à travers un reportage à charge du magazine "Spécial Investigation". Intitulé "le pouvoir du fusil", l'objectif est clair, montrer à travers des exemples bien choisis et faciles, comme la chasse à courre, l'influence du lobby de la chasse.

D'autres médias vont certainement prendre le relais dans les prochains temps.

J'ai déjà écrit que lorsque vous êtes sur la défensive, c'est que la bataille est la plupart du temps déjà perdue (cf, le post sur "le partage de la nature" du 15 juin 2013). Ce n'est pas du pessimisme, mais force est de constater que le terrain est lentement et inexorablement préparé pour changer dans un avenir proche les règles du jeu. Il n'y aurait les deux milliards de chiffre d'affaires générés par la chasse, son compte "serait bon" depuis longtemps. Sans ce résultat économique en temps de crise, le politique aurait déjà rajouté une couche aux contraintes déjà existantes.

L'autre facteur qui sauve encore pour le moment la "chasse du haut", c'est que son monde rassemble aussi et encore beaucoup de gens du "petit peuple". C'est "le monde de l'usine ou de la petite ferme", comme le souligne Chrisophe Baticle dans son étude sociologique de la chasse qui est dominant et non celui de "Neuilly-Passy". Il est bien connu aussi que la longévité politique de Maxime Gremetz s'est appuyé sur l'électorat des chasseurs de base de la baie de Somme, et ce qui en a donc toujours fait un ardent défenseur de la chasse.

Au final, le plus détestable dans tout ce battage médiatique, c'est que sur les 1.350.000 chasseurs encore une fois, on sort une minorité pour faire du sensationnel vendeur ou un remake de la bonne vieille lutte des classes, voire du bruit autour de cas isolés de dérapages. C'est le sort de la chasse de par son exposition au risque du "fait divers" et de son objet "sensible" propice à faire jouer "la sensiblerie" par l'image.

Une chose est sûre les opposants communautaristes n'ont pas fini d'exploiter le filon qui les fait vivre, se faire connaître par la médiatisation, dans l'espoir de prospérer.

Maintenant, le chasseur en guise de manifestation d'humeur peut toujours résilier son abonnement à Canal+ ... plus de 10 millions d'abonnés à Canal, quelques centaines de mille en moins brutalement, nul doute que cela serait une belle réplique qui ferait du bruit....

« L’homme est un animal sociable qui déteste ses semblables. »
Eugène Delacroix

Tag(s) : #Billet d'humeur, #Faune-Nature-Ecologie et Chasse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :