Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour illustrer en chiffres les propos tenus dans mon post précédent sur les difficultés, voire l' incapacité de la société matérialiste à sortir de son égoïsme, dès lors qu'elle ne voit que son intérêt http://www.veillecynegetique67.com/2018/07/lutte-artisanale-mais-efficace-de-la-pyrale-du-buis.html , sept réalités chiffrées qui devraient glacer tout homme de bon sens et mettre "toutes les composantes de la vie" au cœur de nos actions.

 

A ce sinistre tableau, histoire de boucler la boucle, j'ajouterai un dernier chiffre repris par la presse aujourd'hui, pour illustrer combien nous sommes encore loin de la "conscience écologique" qui devrait habiter tout citoyen du monde et qui rejoint mon post tiré des fans zones de la dernière coupe du monde de foot. http://www.veillecynegetique67.com/2018/07/generation-ecolo-responsable.html

 

Dans ce contexte, plus que jamais une de mes références préférées, une réflexion de Camille Clauss  ce peintre humaniste alsacien qui savait si bien parler de l'homme et de sa complexité trouve sa place :

"Ce ne sont pas les institutions qui changeront le monde, c'est l'action des individus pour peu qu'ils changent".

Si le monde attend le changement salutaire des politiques et de leurs émanations, les institutions, "la grenouille sera cuite". Les décisions, ils les prennent aujourd'hui, les actions à mettre en place c'est pour 2050. Quant à l'individu que nous sommes, aller vers un changement, tous les spécialistes de développement personnel ou de communication vous diront que cette marche à franchir fait peur par crainte de turbulences dans sa vie, ses habitudes. En théorie, beaucoup désirent que la planète aille mieux et que les ours polaires soient sauvés de la fonte des banquises, pourtant, en pratique, peu résisteraient à la tentation, si l'occasion se présentait, de participer à une croisière au Spitzberg, la destination à la mode des croisiéristes. Certes, les séjours sont réglementés, les navires du futur moins pollueurs, mais demain le tourisme de masse sera aussi dans les zones arctiques, comme il l'est dorénavant dans les Alpes hiver et été. https://www.meretmarine.com/fr/content/paquebot-brise-glace-la-croisiere-va-t-elle-trop-loin

Maintenant, si je suis Poutine, roi du pétrole ou de ressources premières rares, je ne peux qu'être ravi, voire sponsor de ce type de projet. Plus le climat se réchauffe et plus ca fondra dans les zones de permafrost si riches en matières premières. Et puis, pourquoi tant de conscience écologique, alors que ce développement touristique ne pourra qu'aider les populations locales... (Incontestablement c'est l'argument final qui tue, au sens propre et figuré !)

Alors pourquoi voulez-vous que quelque chose change vraiment ?

"La biodiversité, tout le monde s'en fiche" s'indignait Nicolas Hulot en présentant son programme de défense de la faune et de la flore de la planète. C'est vrai et faux, en tout cas le sursaut ne viendra que le jour où vraiment l'être humain, du politique au particulier saura dire non à certaines de ses habitudes de confort, à refuser les propositions marketées de la société de consommation ou facilitatrices de vie au quotidien, à sortir du dogme de la croissance à tout prix pour rendre active la (sur)-population mondiale, 

"Pour peu que"..., c'est bien là le hic.

Tag(s) : #Billet d'humeur, #Faune-Nature-Ecologie et Chasse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :