Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je commence à être saturé par le bashing médiatique des chasseurs effectués depuis quelques mois par notre presse locale entre les mains du Crédit Mutuel. Pas une semaine sans que les Dernières Nouvelles d'Alsace et l'Alsace ne sortent un titre mettant en cause le monde de la chasse, que ce soit dans l'hexagone ou à l'étranger.

Je sais bien que la ligne éditoriale du journal veut ou doit promouvoir l'économie solidaire qui s'appuie avant tout pour progresser dans les esprits sur le "communautarisme" et celui des anti-tout et en particulier de la chasse. C'est un choix, mais le rôle de la presse n'est pas de jouer les missionnaires de l'ancien temps des colonisations des indigènes pour convertir le plus de monde possible  à une cause ou croyance au profit d'un intérêt. De même, le "poids des mots et le choc des photos" n'a pas pour vocation de "programmer" les têtes des individus pour fabriquer la pensée unique.

Qui cherche trouve. Il est donc d'une simplicité enfantine dans notre société "réseautée" de trouver de quoi faire monter une mayonnaise et de sortir à tout va un fait divers sur la chasse. Je n'en ai rien à faire de ce que "le chasseur" a pu faire dans la Drôme ou au Portugal et encore moins des amalgames.

Le "droit à l'information" est une chose, mais lorsqu'il est utilisé avec arrière pensée, lorsqu'il a pour objectif de stigmatiser, il se rapproche de la propagande. Une société de "Charlies" ne peut se bâtir en marquant au fer rouge une partie d'entre elle pour la châtier. C'était une pratique du temps jadis où le contrevenant à une "norme" ou à une loi devait devenir physiquement visible  aux yeux de tous. 

Maintenant si "physiquement" ou "finacièrement" le chasseur voulait devenir visible pour la presse régionale, il lui suffirait de se désabonner de l'Alsace et des DNA...

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :