Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans l'ingéniosité contradictoire, l'homme est tout de même un sacré client. «Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ». Dans les discours sur la préservation de l'environnement on fait croire, dans la pratique on autorise en toute bonne conscience le montage d'usines à gaz pour obtenir des dérogations attaquant l'environnement.

 

Il en est forcément ainsi pour la Grande Couillonade Organisée qui plus que jamais porte bien son nom. VINCI peut désormais en toute légalité raser tout ce qui gêne ses ambitions de constructeur d'autoroutes à péage, via décrets, arrêtés, engagements, à condition, toutefois, de compenser, le verbe magique qui permet tout.

 

Et hop, je te sors du chapeau vingt et une pages merveilleusement rédigées d'arrêté préfectoral pour encadrer, expliquer comment tronçonneuses, pelleteuses et autres outils de destruction doivent opérer pour dégager de notre vue biotopes, paysages, animaux, insectes, batraciens, bref tout ce qui dérange l'ambition humaine et financière, évidemment largement argumentée et justifiée.https://drive.google.com/drive/folders/0B_eZdMapAtSFSTJXdllXS0lJcXc

 

Là encore, plus facile d'interdire la chasse aux canards que d'interdire un « deal » entre un roi du BTP en quête de chantiers pour remplir un carnet de commande et donner le sourire aux actionnaires et des esprits supérieurs parisiens, des élus inféodés à des partis, à des lobbys, nullement impactés dans leur quotidien par leurs choix de société, en l'occurrence en matière de transport et  de bien vivre, car ils vivent bien loin des projets qu'ils mettent en oeuvre.

 

Il suffit donc de "compenser" en injectant quelques euros ailleurs loin des sites détruits pour obtenir le droit de raser, creuser et fouiller. Ah si ce droit à la compensation existait dans le monde agricole à chaque fois qu'un agriculteur intervient sur un paysage ou biotope naturel en dégageant des arbres qui gênent les manoeuvres de son tracteur ou rase une haie, un roncier, fait girobroyer les bordures de chemin ou de fossés, etc, etc... Le rêve !

 

En tout cas pour Vinci, c'est faisable, il faut juste trouver le terrain de jeu. Et bien sûr il a trouvé sous forme des terres de l'ancienne base aérienne d'Entzheim.. Et pouf, je vais t'y créer différents biotopes équivalents à ceux devant être détruits tout au long du tracé du GCO.  Vraimentb Bravo Vinci-Ségolo, vous êtes vraiment très forts. Dans un même projet être capable de fourguer vraisemblablement à travers un bon chèque, une base aérienne désaffectée à côté d'un aéroport, justifier les dérogations par la création d'un zooland qui permettra à Vinci de montrer au monde sa "conscience écologique", à renfort de communication, du grand art, vraiment. Il faut juste espérer que les vibrations des avions à côté seront mieux supportées par le hamster que par l'homme !

 

Déménageur de nature, nom de Dieu, Noé n'aurait jamais imaginé faire école un jour et ressusciter pour de bon dans le BTP. Et écologue, vous connaissiez ? Autant de pierres dans le projet de revenu universel de Benoît Hamon pour compenser (encore ce verbe) le manque d'emplois futurs et la destruction (encore ce nom) des emplois traditionnels. Benoît tu te trompes, ce n'est pas la fin de l'emploi.

 

On est vraiment de grands malades, il faut juste espérer que ce « remake de l'arche de Noé » ne soit pas suivi d'un déluge de 40 jours et de nuits pour rayer de la carte, l'homme jugé en son temps « pervers et méchant » et non plus juste et bon... Et à votre avis quel temps fait-il actuellement chez moi ? Il pleut !

 

Plus sérieusement, au moment où plus que jamais le « petit peuple » ne croit plus en ceux qui dirigent sa vie, faut-il vraiment « tout ça pour ça » ? Bouziller une partie des meilleures terres agricoles du Bas-Rhin, bouziller le cadre de vie de 22 villages pour adoucir le cadre de vie d'autres en l'occurrence les riverains de la A35, alors qu'au final les nuisances à travers Strasbourg resteront identiques, vu tout ce qu'on est en passe d'y construire. Non les embouteillages ne disparaîtront pas, vu la multiplication des voitures qu'engendre l'urbanisation et il y aura toujours encore des accidents. Il n'y aura que des perdants car "dépouiller Jacques pour habiller Paul" ne tient pas la route ou l'intelligence et n'a jamais été une politique à succès.

 

Si, il y aura un grand et unique gagnant, le business autour de Vinci. Même en collant 600 PV, la vitesse abaissée à 70 pour réduire la pollution ces derniers jours n'a pas trouvé preneur parmi les automobilistes. C'est la faute à la A35 ou celle des conducteurs ? Alors la solution de la contournante qui va faire baisser la pollution à Strasbourg...  Ce sont les comportements qui sont à changer, les modes de transport pour compenser les erreurs ou plutôt les conneries faites depuis l'après-guerre en matière d'urbanisme et de localisation des sites ou bassins d'emploi. On a poussé les générations à construire à la campagne devenue du coup des dortoirs de plus en plus éloignés des lieux de travail ou de commerce. Pas besoin de faire partie des "élites" ou de l'ENA pour comprendre où ça coince ?

 

Le tout béton, le tout routier parce que le camion et la voiture sont les vaches à lait de l'Etat avec les taxes sur l'essence, les fleurons de l'industrie en France avec Peugeot et Renault et la rente des constructeurs d'autoroute sont de fausses bonnes solutions, si solution il y a encore ?... déjà Louis XV disait paraît-il, "après moi le déluge" !

En tout cas, prenez-vous un peu de temps et lisez les arrêtés qui cautionnent le permis de détruire au titre du progrès et du développement, mais vraisemblablement pas au profit du bonheur de l'homme et de tout ce qui va être bouzillé à jamais.

 

« on reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux » Gandhi

Tag(s) : #Grand Contournement Ouest

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :