Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les "Français et le jardin" oui mais ...

A en croire les statistiques, les reportages écrits ou télévisés, le succès des émissions de divertissement dédiées au jardin, comme par exemple "le jardin préféré des français", le besoin d'espace et de vert chez soi exprimé dans les sondages, toute offre immobilière répondant à l'attente de "90% des Français se disant adeptes du jardinage, de préférence naturel et sans polluants" devrait en principe susciter la demande.

Il s'avère que nous mettons sur le marché notre maison de Vendenheim http://www.ventemaisonvendenheim.fr/ qui à en croire les spécialistes de l'immobilier ne coure pas les rues, au point qu'ils ne disposent de "produits" équivalents, à titre comparatif et d'évaluation.

Il est vrai que nous avons la chance d'être en impasse, donc à l'écart de la circulation routière, au cœur du vieux village et à côté des commerces et des écoles, avec en prime un jardin de 18 ares à l'abri des regards et donnant vraiment le sentiment d'être encore à la campagne bien que dans la Communauté Urbaine de Strasbourg.

La maison étant familiale, typique des villas des années 30, elle allie solidité, harmonie et confort avec de vrais grandes pièces modernisées au fil du temps, une cave pour "oublier" le vin, un débotté ou salle de chasse, un bel atelier de création et donc un vrai jardin, fini, avec un potager bio à l'ancienne et un jardin champêtre "quatre saisons" fait de vivaces, d'arbres, de roses et de fruitiers. Un véritable havre de paix où il fait bon vivre et où trouvent encore refuges, oiseaux, abeilles, hérissons, écureuils, lézards, bref cette biodiversité tant menacées et disparues des villes.

Maintenant, si je dresse un bilan des premières visites, il y a de quoi s'interroger sur la sincérité médiatique ou sur la cohérence de la parole sondée (cf lien).

Apparemment nous sommes encore dans le rêve et pas du tout dans un projet fort autour de ce qui se dit ou s'écrit, "le jardin est devenu la 5ème pièce de la maison". Apparemment, le Français rêve de salades coupées fraîches, de confitures, d'abricots mûres ou de figues cueillies à l'arbre, de bouquets parfumées de roses, de pivoines ou de lilas, mais sans peine.

Apparemment, tout le monde réclame du bio, mais lorsque l'on parle de potager retourné à l'ancienne, à la main... pour préserver les vers de terre, la notion de "pénibilité", très en vogue actuellement est mise en avant, alors que l'un des bonheurs du jardin réside dans le travail manuel, source d'exercice physique, de détente et de ressourcement.

Apparemment l'aspiration profonde est de disposer d'espace pour s'isoler dans un transat, de pouvoir recevoir de grandes tablées d'amis à l'ombre d'un châtaigner, de sortir des lotissements à 4,5 ares sans intimité et pourtant à la vue d'une surface paysagère on pense contrainte, temps à passer et non plaisir et luxe de disposer d'un espace fini, transformable à sa guise.

Allez comprendre. On baigne vraiment dans la grande tradition alsacienne du "Jean dans le trou à moustique" qui a tout ce qu'il veut et ce qu'il a, il n'en veut pas et ce qu'il veut il ne l'a pas.

Tag(s) : #Billet d'humeur, #Faune-Nature-Ecologie et Chasse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :