Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand le politique fait le chemin du "welfarisme" .

Une consultation publique se tient du 31 janvier au 22 février 2015 sur le site Internet du Ministère de l’Ecologie. Elle porte sur un projet de décret relatif à certaines dispositions cynégétiques (ONCFS, indemnisation des dégâts de gibier sur prairies, classement d'espèces sauvages non indigènes comme nuisibles, commercialisation du gibier).

Les commentaires en disent longs sur la manière dont se forge et dispatche une opinion ou pensée anti-chasse, basée dans le cas présent sur des amalgames, le manque d'objectivité et de connaissances, souvent sans lien avec le projet de décret.

La consultation publique est censée être "une démarche citoyenne pour nourrir la réflexion et participer à l’élaboration des décisions d'un ministère". Dans le cas présent, il n'y a pas de quoi être convaincu par la notion de "politique participative".

Le drame c'est que dans un tel contexte, le chasseur, vous savez ce Charlie "sénile et alcoolique", va forcément laisser le terrain libre aux détracteurs par désappointement et renforcer ainsi le cas échéant les convictions du politique.

Le welfarisme est une philosophie qui vise à lutter contre les souffrances infligées aux animaux en général et donc à critiquer ou s'en prendre au chasseur qui "tue les animaux".

On peut accepter les leçons lorsque la réponse est cohérente. Or aujourd'hui, si l'on pousse le raisonnement à l'excès, nous avons une société qui accepte l'IVG tout en s'offusquant de la suppression de la vie animale par la chasse de l'autre.

Pas si évident de jeter des pierres quand l'éthique est de la partie.

Tag(s) : #Billet d'humeur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :