Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

H5 N8 : coulé ?

H5N8, H7N1, H7N7, non ne je ne me suis pas remis à la bonne vieille bataille navale de notre jeunesse. C'est nettement moins plaisant puisqu'il s'agit du codage des différents virus de la grippe aviaire qui, depuis 2003, revient régulièrement en cette période de l'année sur le devant de la scène internationale des virus.

Si c'est la souche H5N1 qui est la plus dangereuse pour l'homme, la nouvelle vague qui s'étend ces derniers jours sur l'Europe est uniquement hautement pathogène pour les animaux. La souche H5N8 s'avère présenter un risque très faible pour l'homme.

Ouf, mais à la veille des fêtes de fin d'année, l'entrée du virus par la Hollande-Belgique et maintenant par le Mecklembourg où la nouvelle souche a été détectée pour la première fois sur une oie sauvage, donc un migrateur, arrive forcément à un mauvais moment pour les éleveurs intensifs de volailles.

Le mot d'ordre est donc, pas trop de médiatisation, confinement des volailles d'élevage et renforcement de la surveillance vétérinaire. En tout cas, c'est la position du gouvernement français qui croise les doigts pour que la propagation de la grippe aviaire s'arrête comme le nuage de Tchernobil aux frontières de notre hexagone.

Pour les chasseurs de sauvagine, tout cela n'est forcément pas très rassurant; tout peut aller très vite, en termes d'interdiction par "mesure de précaution" .

Côté positif, le Cahier des Charges des Chasses Communales a prévu la situation de "catastrophe sanitaire", dans son article 3 §2 "Rendement" : "le locataire peut obtenir soit une diminution du loyer, soit la résiliation prévue à l'article 37-3 du présent cahier des charges en cas de catastrophes écologiques ou sanitaires reconnues au niveau ministériel ou préfectoral qui pourraient intervenir et seraient de nature à le priver en tout ou majeure partie de la possibilité de chasser".

Ouf ! Pas si sûr, si vous regardez ce qui s'est passé avec la peste porcine où on a laissé chasser le sanglier, officiellement pour "alimenter" en prélèvements les services sanitaires (ou pour éviter l'application de l'article 2 de l'ancien CDC) ... Nul doute que la question reviendra sur le devant de la scène au cours du prochain bail, soit par le canard, soit par le sanglier, ne serait-ce par Alaria Alata qui bizarrement aujourd'hui baigne dans une certaine "omerta" du côté des services de la sécurité sanitaire (cf lien Infos' Chasse p.8).

Le temps des adjudications ???

Tag(s) : #Billet d'humeur, #Faune-Nature-Ecologie et Chasse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :